Le KIF rassemble les innovateurs pour créer de fascinantes expériences, partager les meilleures pratiques et proposer des perspectives novatrices de développement culturel et économique.

!
Alban Denoyel – Présentation de Sketchfab, la plus grosse librairie de fichiers 3D
immersif | immersion | metaverse | nft | réalité augmentée | réalité virtuelle |

Alban Denoyel : On a démarré la société à Paris en 2012 et, en fait, on s’est assez vite rendu compte qu’on était les premiers à faire ce qu’on faisait.Donc je raconterai un peu plus ce qu’on fait, et on avait vraiment des ambitions internationales et, en fait, c’est plus facile de réaliser ces ambitions internationales en ayant un pied aux Etats-Unis. 

C’est notamment là qu’on a beaucoup de nos plus grands partenaires, et c’est aussi là qu’on a pu lever pas mal de capitaux.

Alors l’écosystème français aujourd’hui de financement de start-ups est beaucoup plus mature qu’il y a dix ans, quand je suis parti aux Etats-Unis, donc si c’était à refaire aujourd’hui, je réfléchirais différemment. Mais il y a dix ans, quand on lançait une start-up très tech, sans forcément de business model, c’était pas évident, ou c’était plus compliqué, en tout cas, en France qu’aux Etats-Unis

Alexandre Michelin : Aujourd’hui, enfin depuis quelques semaines je crois, ça a été annoncé : SketchFab a rejoint Unreal, a rejoint Epic Games. Est-ce que tu peux nous raconter ce que fait SketchFab, et les fameux 6 millions de scans qui sont chez toi ? Que tu nous montres quel est le rôle de SketchFab ?

Alban Denoyel : Alors j’ai une petite vidéo. Peut-être qu’on peut commencer par ça… 

Donc SketchFab, c’est une plateforme d’hébergement de fichiers 3D. On est à la fois la plus grosse communauté de créateurs 3D, et la plus grosse librairie de fichiers 3D sur Internet, qui regroupe à la fois des artistes, qui recréent des mondes imaginaires, ou des animaux, ou n’importe quoi… 

Donc ça c’est mon fils William, un scan 3D de William.

Beaucoup de gens utilisent la capture 3D pour partager des contenus chez nous, notamment beaucoup de musées. Ici le British Museum, mais on a aussi le Louvre, des musées français, enfin des musées de partout.

Et également des marques, à travers différentes industries, qui vont nous utiliser pour montrer des produits. Donc ici une voiture, entre autres pour changer la couleur. Ici un sac Ralph Lauren… 

Donc, tous ces exemples, ils sont distribués, diffusés et affichés grâce à la technologie SketchFab, sachant qu’on permet aussi d’afficher les contenus en réalité augmentée directement depuis le web. 

Ici c’est une expérience par la BBC, qui montre avec les tunnels d’ISIS en Irak et, ici, Balenciaga, dont Marc avait parlé, qui utilisent notre player pour montrer leurs scan 3D sur leur site.

Donc SketchFab, ça a démarré assez simplement en tant qu’outil. Donc on a créé le premier player 3D sur le web du marché – donc en 2012 -, avec l’idée que si on veut montrer un fichier 3D… avant SketchFab, en fait, il fallait envoyer le fichier à quelqu’un qui avait un logiciel 3D, puis il devait télécharger le fichier, l’ouvrir dans son logiciel. 

Et SketchFab, en fait, une plateforme d’hébergement et d’affichage de fichiers 3D. Donc il suffisait d’uploader le fichier sur SketchFab, et nous on se chargeait de répliquer le rendu 3D sur un navigateur web.

En fait, si on regarde n’importe quel format de fichier, chaque format de fichier a donné naissance à des plateformes de publication. Bien sûr YouTube pour la vidéo, Soundcloud pour les sons, Slideshare pour les slides et, en 2012, il n’y avait pas de plateforme pour le fichier 3D, et donc on s’est dit : “allons-y”. 

Sachant que notre thèse, c’était que, d’une part, la création de contenus 3D allait exploser, notamment avec l’arrivée des caméras 3D dans nos téléphones. Bon alors ça a mis dix ans à arriver, mais la dernière génération d’iPhone est équipée de caméra 3D infrarouges, qui permet de capturer le monde qui les entoure en 3D presque aussi facilement qu’une vidéo.

Là c’est le côté création, et après côté consommation, on s’est dit qu’il y allait avoir une explosion de la demande de contenus 3D avec l’arrivée de toutes ces nouvelles plateformes immersives, et tout ce qu’a décrit Marc, en fait.

Et l’arrivée des lunettes de réalité augmentée, en fait tout ça a besoin de contenus 3D, de versions 3D d’éléments de la vie réelle pour exister. Et en fait, si on regarde juste sur les 12 ou 18 derniers mois, il y a eu énormément de shift d’adoption des contenus 3D.

Google s’est mis à afficher des résultats 3D dans la recherche. En fait si on cherche par exemple “chien” ou “chat”, notamment sur les animaux, il va y avoir un petit fichier 3D dans le résultat. Shopify s’est mis à supporter les fichiers 3D dans ses sites de commerce. 

Instagram, Snapchat et Tik Tok se sont mis à supporter la réalité augmentée, et donc amener des fichiers 3D, des éléments 3D dans la caméra de ces plateformes. 

Donc la demande de fichiers 3D explose. Et donc nous on a créé d’abord une plateforme pour les créateurs de contenu leur permettant de publier, héberger, partager, “embedder” leurs contenus.

Mais en fait, grâce à cet outil, on a développé une communauté de créateurs, et on est devenus une immense librairie de fichiers 3D. 

Aujourd’hui, on a presque 6 millions de membres et 4 millions de fichiers 3D sur la plateforme, donc on arrive vraiment à une taille où on trouve une version 3D d’à peu près tout.

Présentateur : Alexandre Michelin

Intervenant : 

– Alban Denoyel (CEO et co-fondateur de SketchFab)

À DÉCOUVRIR ÉGALEMENT

Martial Spirit : un métaverse autour des sports de combat

Martial Spirit : un métaverse autour des sports de combat

Présentateur : Alexandre Michelin

Intervenants :
Clara Schmelck (philosophe, journaliste, prof à Sciences Po Strasbourg)
Stéphane Juffé (Co-fondateur de Bemersive)
Eric Garandeau (Directeur politiques publiques de Tik Tok France)

Langues »