Le KIF rassemble les innovateurs pour créer de fascinantes expériences, partager les meilleures pratiques et proposer des perspectives novatrices de développement culturel et économique.

!
Benjamin Grauer : Qu’est-ce que le métaverse décentralisé ?
immersif | immersion | metaverse | nft | réalité augmentée | réalité virtuelle |

Présentateur : Alexandre Michelin

Intervenants :

  • Clara Schmelck (philosophe, journaliste, prof à Sciences Po Strasbourg)
  • Justine Vilgrain (Co-fondatrice de Brawhaus)
  • Benjamin Grauer (NTF Producer)
  • Sébastien Borget (créateur de The Sandbox)

Benjamin Grauer : Le métaverse c’est un grand mot valise. Mais le fait de décentraliser, c’est le moyen de rendre aux utilisateurs la propriété et vraiment le loisir d’utiliser leurs contenus digitaux. Donc, si on a un métaverse décentralisé, ça veut dire qu’entre plusieurs plateformes, comme on a dit toute la journée et tout au long du KIF, il y aura plusieurs acteurs qui vont créer ce métaverse, et en fait on va pouvoir voyager d’un monde à l’autre avec notre propriété digitale.

Donc mettre notre avatar, avec nos épées, avec un peu…

Alexandre Michelin : …tous les objets qu’on aura choisis qui nous identifient ? On pourra aller d’un monde à l’autre en étant certifié.e ?

Benjamin Grauer : C’est ça. Et en fait c’est grâce à la blockchain, qui est un système qui permet justement de créer et de stocker de la valeur sur un registre sans centre, qui nous permet justement de pouvoir voyager à travers ces mondes sans avoir d’intermédiaires centralisés qui nous empêchent ou une IP qui appartient à un serveur.

À DÉCOUVRIR ÉGALEMENT

Marc Petit – Qu’est-ce que le métaverse ?

Marc Petit – Qu’est-ce que le métaverse ?

Une fois qu’on a cette 3D temps réel et qu’on a ces évolutions technologiques dont je parlais précédemment, là on ouvre la porte vers de nouvelles plateformes pour, effectivement, envisager d’avoir des univers persistants virtuels qui vivent quelque part sur l’internet. Et c’est ça qu’on appelle le métaverse.

Langues »