Le KIF rassemble les innovateurs pour créer de fascinantes expériences, partager les meilleures pratiques et proposer des perspectives novatrices de développement culturel et économique.

!
La réalité augmentée, un outil prometteur pour l’orientation professionnelle
immersif | immersion | metaverse | nft | réalité augmentée | réalité virtuelle |

Nicolas Dupain : Il serait souhaitable qu’on ne demande pas aux collaborateurs de faire l’effort de s’adapter à ces technologies, mais qu’ils y trouvent du plaisir et qu’ils le fassent avec enthousiasme. 

En tous les cas, c’est notre conviction, parce que ces technologies sont magiques. Elles ont véritablement une capacité à changer notre rapport à la réalité. 

Même si, effectivement, au sein de l’association, qui est aujourd’hui composée d’une centaine de membres, dont parmi les meilleures entreprises françaises du domaine – et plusieurs interviennent pendant ce très bel évènement, félicitations Alexandre -, la notion de plaisir – et vous en parliez très bien, monsieur -, la notion de plaisir est essentielle. 

Nous, quand on parle des technologies immersives, j’ai eu l’occasion de formuler le sujet par le troisième écran, considérant que la télévision ou le cinéma était le premier, et que les ordinateurs et les tablettes sont le second, celui-ci est le troisième. 

Et l’intérêt troisième écran, c’est que l’écran disparaît. Ce que nous on appelle l’immersion, qui peut se faire de plusieurs manières, – on pourra peut-être en discuter si vous voulez -, c’est qu’on ne regarde plus un écran, mais on rentre dans l’écran. 

Et à ce moment-là, comme vous le disiez très bien, on va vivre des émotions, des aventures. On va se retrouver dans des mises en situation professionnelles qui vont permettre la répétition, le droit à l’erreur, vous aviez à nouveau parfaitement raison.

Et que cette réalité de l’immersion, à partir du moment où l’écran disparaît, et parce qu’on utilise des périphériques que l’on met devant les yeux, elle, elle est vecteur, effectivement, à mon sens, – et je pratique la réalité virtuelle quasiment tous les jours -, elle est vecteur du plaisir et d’augmentation de nos capacités, en particulier professionnelles. 

Mais vous avez raison de commencer le sujet à l’orientation. On a d’abord l’enseignement initial, où on va commencer à se doter des outils intellectuels qui vont permettre. Et puis, à un moment, il faut choisir son métier. 

Aujourd’hui, notre société est assez contrainte. Ces technologies, qui sont par nature ubiquitaires, c’est-à-dire, vous le disiez très bien tout à l’heure, votre corps est à un endroit, votre esprit d’ailleurs, permettent de se rendre absolument partout dans la planète, dans le passé, dans le futur, dans l’espace, dans le symbolique, dans le réel. 

C’est ça, une partie des pouvoirs magiques de la réalité virtuelle, c’est de pouvoir se projeter dans des environnements et donc choisir son orientation professionnelle avec plus de conscience et plus de motivation qu’on le fait aujourd’hui avec des supports traditionnels qu’on appelle “flat”, qui sont les écrans, qui ont de grandes qualités, qui sont des outils de transition vers cette nouvelle révolution de l’ubiquité et des pouvoirs magiques de la réalité virtuelle. 

Présentateur : Jean-Marc Merriaux (Inspecteur Général de l’Éducation, des Sports et de la Recherche)

Intervenant : Nicolas Dupain (France Immersive Learning)

À DÉCOUVRIR ÉGALEMENT

Martial Spirit : un métaverse autour des sports de combat

Martial Spirit : un métaverse autour des sports de combat

Présentateur : Alexandre Michelin

Intervenants :
Clara Schmelck (philosophe, journaliste, prof à Sciences Po Strasbourg)
Stéphane Juffé (Co-fondateur de Bemersive)
Eric Garandeau (Directeur politiques publiques de Tik Tok France)

Langues »