Le KIF rassemble les innovateurs pour créer de fascinantes expériences, partager les meilleures pratiques et proposer des perspectives novatrices de développement culturel et économique.

!
Le métaverse, la construction d’un nouveau monde sans limite, entre réel et virtuel
immersif | immersion | metaverse | nft | réalité augmentée | réalité virtuelle |

Présentateur : Alexandre Michelin

Intervenants :

  • Clara Schmelck (philosophe, journaliste, prof à Sciences Po Strasbourg)
  • Gaspard Giroud (Fondateur et CEO de Garou)
  • Rev Labaredian (Vice Président de NVIDIA)
  • Bertrand Nepveu (Fondateur de Vrvana)

Rev Labaredian : It’s pretty clear that during the pandemic that we really do crave being in the presence of other people. We’ve been doing a lot of these video conferencing, everybody’s getting very tired of always being on video here. It’s very awkward.

We can’t make eye contact. Like right now I have to look at the camera for you to feel like I’m looking at your eyes.

The way humans communicate, it’s much more than just the words that we’re saying. All of the channels that we communicate with are important. Whether it’s our facial expressions, it’s how we position ourselves. It’s when we become silent. It’s sometimes not saying something communicates a message, and all of that is generally lost on the internet when we only communicate with text or even with video conferencing.

These new technologies that allow us to enter a space that is familiar to what the human experience is, throughout our whole evolution, obviously that’s going to be important and critical for us to communicate and to work and play and meet each other.

Alexandre Michelin : Donc, je vais faire la traduction pour te laisser souffler. Il y a vraiment une opportunité extraordinaire, et c’est important d’avoir Nvidia avec nous aujourd’hui, parce que ce n’est pas simplement une lubie de certains.

C’est une réalité que la pandémie a vraiment accentuée. On a besoin de plus en plus fort. L’exemple que donne Rev est vraiment frappant : je suis obligé de regarder l’écran pour voir ce qu’il y a dans tes yeux. Et donc, ça me transforme.

Et donc il pense que cette expérience de la pandémie est bouleversante et changera énormément dans tous les domaines. Et c’est là où la technologie, puisque Nvidia fait des cartes graphiques, est très importante.

Donc c’est un acteur qui sait ce qui est en train de se passer et qui prépare la technologie, qui va le permettre. Comme on entendait le moteur du jeu vidéo hier avec Marc, on parle là du deuxième élément essentiel qui est la carte graphique.

Gaspard Giroud : Oui. On va, on va parler des quatre ou cinq éléments qui sont très, très importants.

Je voulais dire aussi : pourquoi est-ce que ça va arriver ? C’est non seulement cette connexion très, très forte au monde digital et deux autres choses. Une autre chose, c’est que comme on construit sur des game engines ou des moteurs de jeu, et que c’est de la simulation, il n’y a pas de limite au monde qu’on peut créer.

Donc, c’est ça qui fait rêver. C’est ça qui fait rêver les gens qui lisent “Ready Player One” ou “Snow Crash”. C’est-à-dire que le monde peut devenir complètement magique, et j’utilise cette référence de Tom Cruise dans Minority Report, qui manipule le monde digital avec son corps et avec ses mains.

Et ça, ça fait rêver les gens. Et c’est vrai qu’il y a pas de limites à ça. C’est-à-dire que la limite, c’est l’imagination.

À DÉCOUVRIR ÉGALEMENT

Marc Petit – Qu’est-ce que le métaverse ?

Marc Petit – Qu’est-ce que le métaverse ?

Une fois qu’on a cette 3D temps réel et qu’on a ces évolutions technologiques dont je parlais précédemment, là on ouvre la porte vers de nouvelles plateformes pour, effectivement, envisager d’avoir des univers persistants virtuels qui vivent quelque part sur l’internet. Et c’est ça qu’on appelle le métaverse.

Langues »