Le KIF rassemble les innovateurs pour créer de fascinantes expériences, partager les meilleures pratiques et proposer des perspectives novatrices de développement culturel et économique.

!
Marc Petit – Qu’est-ce que le métaverse ?
immersif | immersion | metaverse | nft | réalité augmentée | réalité virtuelle |

Marc Petit : Une fois qu’on a cette 3D temps réel et qu’on a ces évolutions technologiques dont je parlais précédemment, là on ouvre la porte vers de nouvelles plateformes pour, effectivement, envisager d’avoir des univers persistants virtuels qui vivent quelque part sur l’internet. Et c’est ça qu’on appelle le métaverse.

Moi je n’utilise pas le mot “métavers”, parce que ça sonne comme une maladie. Alors on va utiliser le mot “métaverse” qui vient de “univers” – ça a ses origines dans les romans de science fiction.

Et nous, on ne sait pas ce que c’est, le métaverse. C’est comme l’internet. 

Vous vous souvenez quand on parlait d’information superhighway ? Finalement, ça n’existe plus. Peut-être que le métaverse c’est comme information superhighway, c’est un concept qui vivra pas sous ce nom là, peut être que l’internet va devenir le métaverse. On ne sait pas. 

Mais nous, chez Epic, on a une vision quand même. On a des opinions sur comment on voudrait que ces plateformes soient, et ces opinions-là elles sont basées sur le fait qu’on sait, on pense, on est persuadé que ces plateformes-là vont être une partie importante de notre vie et de la vie de nos enfants. 

On l’a vu dans la pandémie avec les plateformes vidéo numériques. On pense que ces plateformes immersives 3D vont jouer un grand rôle au niveau sociétal et au niveau économique. 

Donc nous, comme internet est bâti sur des standards, on voudrait… notre vision du métaverse c’est quelque chose qui est ouvert et libre, au plus grand sens du terme.

Et ça veut dire, bien sûr, intégrer et développer des standards pour que le jeu soit… on pense aussi que la dimension sociale est essentielle. Regarder une vidéo aujourd’hui, si on ne peut pas parler à la personne qui est à côté de soi, c’est pas intéressant.

Beaucoup d’expériences VR qu’on fait sont des expériences solitaires. On n’est pas des animaux solitaires, on a envie de faire les choses en groupe.

Et je vous parlerai de Fortnite dans une minute. Le succès de Fortnite est dû à sa dimension sociale, pas seulement par rapport à la qualité du jeu. 

Donc la dimension sociale est essentielle. Ça va devenir complètement expérientiel. Un jour, on aura ces fameuses lunettes pour consommer ce contenu, ça va devenir super confortable. On n’est pas rendus là, mais on pense que ça va venir.

Métaverse, c’est peut-être déjà là, on le sait pas. On voit que c’est probablement une évolution des infrastructures existantes de l’internet. C’est l’adoption par l’internet des contenus 3D interactifs.

C’est sûr que les fabricants de jeux vidéo qui font de la 3D depuis 20 ans comme Epic, comme Roblox, comme Minecraft, ils ont une longueur d’avance sur tout le monde pour créer ces plateformes.

Donc on pourrait voir les plateformes de jeux jouer un rôle très particulier dans la naissance, et puis peut-être créer une position sur le marché qui va durer pour une génération. Parce qu’ils ont aujourd’hui les plateformes 3D, ils maîtrisent bien la chaîne de fabrication et puis le langage de la 3D interactive, ce qui est nouveau.

Et donc nous, parmi nos opinions, on pense que… on aimerait aller vers une économie de créateurs. On voudrait aller vers une économie qui soit beaucoup plus… que la transaction, soit beaucoup plus directe entre la personne qui fait le contenu et le consommateur.

C’est ce qu’on fait dans Fortnite. Dans Fortnite on ne vend pas de pub, même si on fait des partenariats, mais jamais on vend de pub. Les gens payent pour des éléments cosmétiques… ça ne change rien. C’est complètement optionnel. Ça ne change rien à ce qu’ils font, donc ils ne payent pas pour avoir un meilleur jeu. Ils payent juste pour des éléments cosmétiques.

Donc on a découplé ces éléments là, et donc l’économie est basée sur l’achat de contenus.

Ce qui est très différent des modèles de plateformes actuels, où on va vous pomper vos données, puis on va vous forcer à regarder des choses que vous n’avez pas envie de voir et où, quelque part, nous devenons le produit.

Donc, une économie de créateurs, c’est comme un modèle d’affaires alternatif sur des modèles qu’on voit aujourd’hui, sur les plateformes, en particulier les modèles d’affaires qui ont trait à la publicité et aux données.

Parce qu’on pense qu’on a atteint comme des limites par rapport à ces modèles-là. C’est devenu très, très intrusif par rapport à la vie privée et à toutes ces choses. 

Donc ça, c’est notre vision du métaverse. Une vision très générique. On pense que la 3D temps réel et en particulier le moteur Unreal Engine, c’est la bonne fondation pour le métaverse.

Présentateur : Alexandre Michelin

Intervenant : Marc Petit (Directeur Général Unreal Engines Epic Games)

À DÉCOUVRIR ÉGALEMENT

Martial Spirit : un métaverse autour des sports de combat

Martial Spirit : un métaverse autour des sports de combat

Présentateur : Alexandre Michelin

Intervenants :
Clara Schmelck (philosophe, journaliste, prof à Sciences Po Strasbourg)
Stéphane Juffé (Co-fondateur de Bemersive)
Eric Garandeau (Directeur politiques publiques de Tik Tok France)

Langues »