Le KIF rassemble les innovateurs pour créer de fascinantes expériences, partager les meilleures pratiques et proposer des perspectives novatrices de développement culturel et économique.

!
Réalité augmentée, mixte et virtuelle : des constructions pédagogiques différentes
immersif | immersion | metaverse | nft | réalité augmentée | réalité virtuelle |

Nicolas Dupain : Ce qu’on appelle les technologies immersives, c’est un ensemble de technologies qui sont très différentes et qui, spatialement, en termes d’aménagement des espaces, modifient les choses. 

Donc il y a la réalité augmentée, qu’on a aperçue, et qui demain vous mettra votre GPS ou vos messages devant les yeux. 

Il y a la réalité mixte, qui permet d’interagir avec des objets digitaux dans le monde réel. Donc là on est toujours sur des choses non occultantes.

Et puis, ensuite, on a la réalité virtuelle qui, cette fois-ci, permet de s’immerger complètement en étant libéré.e du monde extérieur. 

Et là, à chaque fois, ce sont des constructions pédagogiques qui sont différentes, parce que ce sont des médias qui sont différents et sont des organisations spatiales qui sont différentes. 

On doit rajouter, dans ce qu’on appelle le continuum de Milgram, qui permet de classifier ces technologies, la vidéo 360, qui est un formidable média qui permet… là, d’ici à la fin de l’année, le studio Felix & Paul, qui est un formidable studio québécois, va permettre à tout un chacun en 360 degrés stéréoscopique, c’est-à-dire en relief naturel, d’être au bout du bras télescopique de la station ISS et d’avoir la même expérience que celle d’un astronaute – sauf que vous n’êtes pas monté dans une fusée et que vous n’êtes pas en apesanteur. 

Mais on est là dans une quasi réalité qui nous est physiquement inaccessible et qui devient là parfaitement tangible. 

La vidéo 360 c’est un très bon média, parce que vous n’avez pas besoin de bouleverser l’organisation spatiale. Vous avez besoin juste d’une chaise pivotante. 

Donc c’est un vecteur très puissant d’appropriation des technologies immersives et puis, en même temps, en termes de conception, puisqu’on capte un environnement réel… il y a de très gros enjeux de scénarisation, pour rendre le sujet intéressant. Mais on est sur des choses qui sont assez économiques à produire. 

Si, par contre, vous faites de la réalité virtuelle, vous avez besoin de pousser les meubles. L’intérêt, c’est de se déplacer et d’interagir dans ces univers. Donc, il faut enlever les meubles.

Donc on a besoin de vider les salles de classe, ou bien d’aller sur les terrains de sport de façon à pouvoir collectivement avoir cette ubiquité, cette téléportation possible dans tous les champs de connaissances, même si la réalité virtuelle et ces technologies ne répondront pas à tous. 

Donc il y a des vrais enjeux d’adaptation des environnements. Et on en revient là à notre triptyque : conception, mise en œuvre, déploiement. 

La question du déploiement est un véritable enjeu, y compris dans ses dimensions physiques.

Présentateur : Jean-Marc Merriaux (Inspecteur Général de l’Éducation, des Sports et de la Recherche)

Intervenant : Nicolas Dupain (France Immersive Learning)

À DÉCOUVRIR ÉGALEMENT

Martial Spirit : un métaverse autour des sports de combat

Martial Spirit : un métaverse autour des sports de combat

Présentateur : Alexandre Michelin

Intervenants :
Clara Schmelck (philosophe, journaliste, prof à Sciences Po Strasbourg)
Stéphane Juffé (Co-fondateur de Bemersive)
Eric Garandeau (Directeur politiques publiques de Tik Tok France)

Langues »