Le KIF rassemble les innovateurs pour créer de fascinantes expériences, partager les meilleures pratiques et proposer des perspectives novatrices de développement culturel et économique.

!
Virtual Journey, un moyen d’accéder virtuellement à des sites historiques
immersif | immersion | metaverse | nft | réalité augmentée | réalité virtuelle |

Silvère Besse : Vous avez parlé du projet sur la cathédrale de Strasbourg, projet qu’on a initié, effectivement, fin 2014. 

Donc, Facebook venait de racheter Oculus, on sentait bien qu’il y avait quelque chose qui était en train de se passer dans le domaine de la réalité virtuelle.

Alors c’est pas le premier projet en réalité virtuelle et patrimoine. Il y avait déjà eu Khéops, révélé auparavant par Dassault Systèmes, mais ça fait partie des premiers projets vraiment aboutis sur le domaine. 

Et donc tout est parti du fait qu’on disposait déjà de la maquette 3D de la cathédrale de Strasbourg, qui avait été modélisée par Stéphane Potier, de la société Inventive Studio, pour le compte de la Fondation de l’œuvre Notre-Dame de Strasbourg qui est en charge de l’édifice, et d’une volonté de tester, finalement, ces nouveaux casques de réalité virtuelle, les nouveaux casques grand public. 

Parce qu’il y avait déjà des casques de réalité virtuelle avant, mais qui étaient, on va dire, plus pour la recherche qu’autre chose, un petit peu pour l’industrie.

De les tester pour voir si la réalité virtuelle pouvait être intéressante pour faire de la visite virtuelle, et plus particulièrement de la visite virtuelle de zones inaccessibles dans des monuments. 

Donc on a choisi de développer un scénario autour de la flèche de la cathédrale de Strasbourg, qui n’est pas accessible au grand public parce que c’est trop étroit. 

Et pour ça, donc nous, on était plutôt dans le domaine de la tech, on va dire, dans la partie réalité virtuelle, comment on l’utilise, la partie matérielle, etc. 

Et on est venus se rapprocher de Seppia, à l’époque, pour créer une vraie histoire autour de ça, un vrai documentaire immersif, sachant que Seppia avait travaillé sur un projet qui est finalement devenu connexe, “le défi des bâtisseurs”, qui parlait de la cathédrale, donc le sujet, vraiment, se prêtait bien, en tout cas pour une coopération.

Cédric Bonnin : On avait fait un gros docu-fiction avec Arte, des télés allemandes, qui a été montré un peu partout dans le monde, et c’est vrai que ça faisait déjà deux ou trois ans qu’on travaillait sur le sujet cathédrale, qu’on connaissait vraiment par cœur, et donc, effectivement, raconter une histoire, revenir sur la flèche et trouver ça en immersif, on avait déjà accès à tout ce qu’il fallait en terme documentaire pour pouvoir concevoir effectivement une narration. 

Frédéric Josué : Cédric Bonin, donc, co-gérant de Seppia.

Alors, on est au cœur de ce que permet l’immersif, de ce que permet aujourd’hui le numérique. C’est simplifier, faciliter, et permettre à des individus qui n’auraient pas accès à une forme de connaissance, quelle qu’elle soit, d’y accéder.

Donc, très clairement, vous permettez à des gens de se déplacer auprès de la flèche, c’est ce que vous m’avez dit ?

Silvère Besse : Dans la flèche. 

Frédéric Josué : Dans la flèche. Et ça, c’est impossible ? Physiquement, j’entends.

Silvère Besse : Physiquement, c’est pas impossible, parce que je l’ai fait, par exemple, mais c’est très limité, ce n’est pas ouvert au grand public parce que ça ne pourrait pas gérer du grand public, en fait. 

C’est trop étroit, trop dangereux. Donc il y a quelques visites qui sont organisées à certains moments, je pense par exemple aux Journées du Patrimoine, je crois qu’il y a quelques visites qui sont possibles, mais c’est assez limité.

Donc c’est surtout que c’est une zone peu accessible. Et là, en l’occurrence, on peut aller jusqu’en haut, voire voler autour de la flèche. Ça, par contre, c’est un peu plus difficile.

Voilà, donc ce projet là… donc à l’époque je travaillais chez Holo3, j’étais responsable de l’équipe de réalité virtuelle d’Holo3. 

Donc Seppia… on avait bien sûr la Fondation de l’œuvre Notre-Dame qui était autour du projet, la société Inventive Studio qui a modélisé la flèche, et on a créé ce parcours d’une douzaine de minutes dans cette flèche, qui explique sa construction, qui explique son histoire, l’histoire des architectes qui l’ont construite, ses particularités techniques. 

Et donc ça c’était fin 2014, début 2015. Et ce projet a très bien fonctionné. Une exposition a été mise en place par l’Eurométropole de Strasbourg où c’était une exposition de trois mois, et à la fin il y avait plus d’une heure de queue pour accéder aux trois dispositifs qui avaient été mis en place. Donc, très, très intéressant. 

Et la ville, du coup, a poursuivi le projet pour que le projet soit installé de façon pérenne. Et il est depuis mi 2016 au musée de l’œuvre Notre-Dame à Strasbourg, où les visiteurs peuvent y accéder.

Présentateur : Frédéric Josué (Président de 18M.io)

Intervenants : 

Silvère Besse (CEO Virtual Journey)

Cédric Bonnin (Producteur, co-gérant de Seppia Films)

À DÉCOUVRIR ÉGALEMENT

Martial Spirit : un métaverse autour des sports de combat

Martial Spirit : un métaverse autour des sports de combat

Présentateur : Alexandre Michelin

Intervenants :
Clara Schmelck (philosophe, journaliste, prof à Sciences Po Strasbourg)
Stéphane Juffé (Co-fondateur de Bemersive)
Eric Garandeau (Directeur politiques publiques de Tik Tok France)

Langues »